Côte d'Ivoire - La série noire continue pour le FPI : L'éminent professeur, Séry Bailly, s'en est allé ,voici ce qui a tué l'ancien ministre de Gbagbo

20181203-cote-divoire-la-serie-noire-continue-pour-le-fpi-leminent-professeur-sery-bailly-sen-est-alle-voici-ce-qui-a-tue-lancien-ministre-de-gbagbo
  • Societe
  • Actualiteafrique.info
  • 03-12-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Les nouvelles ne sont toujours pas bonnes au Front populaire ivoirien. A peine le Professeur Abou Drahamane Sangaré inhumé le samedi 1er décembre 2018, un autre baobab du parti de Laurent Gbagbo vient de tomber.
L'éminent professeur d'Anglais à la retraite, Zacharie Séry Bailly est décédé. L'homme de lettre et de culture, qui a marqué son passage à l'Université d'Abidjan, a définitivement rangé la plume à l'âge de 70 ans.
Le Professeur Séry Bailly a été foudroyé, comme Marcel Gossio le 23 octobre dernier, par un accident vasculaire cardiaque (Avc). Selon des sources proches du défunt, il a piqué une crise d'Avc, il y a deux semaines, quand il a été évacué d'urgence à la Polyclinique Sainte Anne-Marie d'Abidjan (Pisam) Cocody. A en croire toujours nos sources, le caillot de sang étant remonté à son cerveau, le malade a été rapidement pris en charge par les praticiens de cette clinique de renom. Il a subi une opération et était gardé en réanimation. Mais, le Professeur Séry Bailly ne survivra pas de ce choc cardiaque. Il a rendu l'âme ce dimanche 2 décembre, dans la soirée, dans ladite polyclinique.
Un autre véritable coup dur pour le Fpi qui n'a pas encore fini de pleurer son ex-président par intérim, tandis que le corps de Marcel Gossio attend encore d'être inhumé dans les jours à venir.
Faut-il le souligner, en l'espace d'un trimestre, le parti de Laurent Gbagbo perd coup sur coup 4 de ses barons. A commencer par le professeur Raymond Abouo N'dori, ancien ministre de la Santé et de la Construction décédé d'un arrêt cardiaque le 8 septembre 2018, suivi de l'ex-Directeur général du Port autonome d'Abidjan (PAA), Marcel Gossio, de la même manière le dimanche 21 octobre 2018, au lendemain de l'inhumation du premier cité. Un scénario quasi-identique à celui du professeur Séry Bailly tombé le lendemain des obsèques du professeur Sangaré Abou Drahamane, lui aussi décédé le samedi 3 novembre 2018, soit deux semaines après Marcel Gossio. Une véritable série noire qui sévit au sommet de l'ex-formation politique au pouvoir, ces dernières semaines, mais aussi dans le monde universitaire en ce qui concerne ces morts.
Le Professeur Séry Bailly, quoiqu'à la retraite, fait partie de ces éminences grises très vénérées dans le milieu universitaire. Auteur de plusieurs œuvres de référence, il reste une icône dans le monde de la culture, surtout en ce qui concerne le terroir Bété.
Homme politique modéré, il a servi en tant que ministre de la Culture sous le régime de son mentor, Laurent Gbagbo, avant d'être rappelé sous le pouvoir Ouattara au sein de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (Cdvr) dirigée à l'époque par le Premier ministre Charles Konan Banny, et dont il était le vice-président. Cette réconciliation tant espérée, ainsi que le probable retour attendu de l'ex-président ivoirien, son ex-camarade de lutte, l'Académicien, l'écrivain, auteur de l’œuvre célèbre : ''Le Tohourou, un chemin vers la sagesse'', ne vivra pas ces moments.
Chronologie et Mots clés :
L

a redaction vous propose aussi

R

ecette du jour

Une recette minceur de poulet au citron réalisé avec des cuisses de poulet, des petits oignons, des quartiers de citron et des champignons de Paris. Voici une recette allégée en matières grasses bien assaisonnée avec ses cuillères à soupe d'herbes qui pourra être accompagnée avec du riz complet, des pommes de terre sautées ou même des pâtes complètes.
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.
Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

actualité nationale de ce début de mois de Novembre 2018 est dominée par le décès de Sangaré Aboudrahamane, président par intérim du FPI, des suites d'une opération chirurgicale.
Le FPI est encore en deuil: Sangaré s'est éteint samedi», barre en noir à sa Une de ce lundi, le quotidien Notre Voie, qui annonçe une serie d'hommages au disparu. Pour le journal, c'est une mort de trop au sein du FPI surtout après les décès de Firmin Kouakou, du Pr Raymond Abouo N'Dori et de Marcel Gossio récemment.

«Gbagbo pleure Sangaré», informe Le Quotidien d'Abidjan qui rapporte les propos de Laurent Gbagbo depuis sa cellule de La Haye. «Tu as tenu jusqu'au bout, je te promets que je tiendrai jusqu'au bout(…) Merci, merci, merci le grand combattant de la liberté», indique le journal. Proche du FPI, le journal ''Le Temps'' tente d'expliquer «Pourquoi Gbagbo suspend tout» au FPI.

En fait, reprenant un communiqué fait à Paris le 03 Novembre, le Président Gbagbo, vu cette ''douloureuse circonstance'', a tenu à informer que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu'à la fin des obsèques. Le décès de Sangaré Aboudrahamane est également relaté par Le patriote, journal proche du RDR. Dans sa livraison, le confrère relate que le professeur Sangaré s'est éteint dans une polyclinique de Marcory où il avait été transféré en urgence dans un état critique.

Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.