Cameroun : la crise anglophone s'aggrave, l'ONU alarme

20181121-cameroun-la-crise-anglophone-saggrave-lonu-alarme
  • Societe
  • AFP
  • 21-11-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Il y a une “aggravation de la violence” dans les régions anglophones du Cameroun en conflit armé, a estimé l’ONU mardi, indiquant que huit élèves et treize religieuses ont été récemment enlevés puis libérés contre rançon.
“Nous sommes profondément préoccupés par l’aggravation de la violence dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun”, indique un communiqué du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU reçu mardi.
“Au cours des deux dernières semaines”, 8 élèves et un professeur d‘école ont été enlevés à Kumba, dans le Sud-Ouest, et “au moins” 13 religieuses non loin de Ndop, dans le Nord-Ouest, selon l’ONU.
“Ils ont tous été libérés par la suite, après que certains parents eurent payé des rançons et que le diocèse catholique de Kumba fut intervenu”, indique l’ONU.
Le communiqué note en outre que les forces de sécurité “auraient procédé à un certain nombre d’exécutions extrajudiciaires”.
Le 20 octobre à Rom (Nord-Ouest), quatre villageois auraient été tués par l’armée “lors d’un affrontement avec des groupes sécessionnistes armés”.
L’ONU a appelé les séparatistes “à s’abstenir de recourir à la violence” et l’armée “à répondre aux doléances de longue date des communautés de ces régions” par le dialogue.

Boycott du système éducatif
Dans les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une crise socio-politique sans précédent s’est installée fin 2016. Elle s’est transformée fin 2017 en conflit armé.
Des affrontements entre armée et séparatistes, regroupés en groupes épars dans la forêt équatoriale, s’y produisent quasiment tous les jours depuis plusieurs mois.
Les séparatistes ont décrété un boycottage des établissements scolaires, estimant que le système scolaire francophone marginalise les étudiants anglophones.
Les attaques de séparatistes armés contre des écoles sont nombreuses depuis le début du conflit. Début novembre, 90 élèves ont été enlevés par des hommes armés présumés séparatistes puis libérés dans le Nord-Ouest, dans des circonstances toujours floues.
Les autorités, qui qualifient les séparatistes de “terroristes”, ont procédé depuis début 2018 à un important déploiement de forces de sécurité pour “rétablir l’ordre”.
Selon des sources concordantes, aux séparatistes armés se sont ajoutés des bandes armées qui rackettent les populations et les entreprises.
Ce conflit, qui n’a cessé de prendre de l’ampleur, a déjà forcé plus de 437.000 personnes à fuir leur domicile dans ces régions, selon des chiffres de l’ONU publiés début octobre.
Chronologie et Mots clés :
L

a redaction vous propose aussi

R

ecette du jour

Riche en antioxydants et en eau, des éléments qui favorisent la prévention des rides, l’ananas est votre nouvel allié beauté. Zoom sur cette recette botox naturel, spécial contour de l’œil ! Cette recette de masque naturel à base d’ananas ralentit ou prévient la formation des rides. Riche en agents antioxydants, molécules qui ralentissent le vieillissement de la peau et les dommages cellulaires provoqués par les radicaux libres, l’ananas est également source d’eau, ce qui permet de réguler l’excès de sébum et contrôler la brillance à votre peau.
V

aleur africaine

5 raisons de visiter Djibouti, la nouvelle attraction touristique africaine
Jun 29

5 raisons de visiter Djibouti, la nouvelle attraction touristique africaine

A l’occasion de la fête nationale de Djibouti, ce 27 juin, Kabibi a décidé de se pencher sur la richesse de ce petit territoire. Niché dans la Corne de l’Afrique, Djibouti est un petit coin de paradis pour les amoureux de la nature et de l’histoire, les amateurs de gastronomie, et tous ceux qui sont intrigués par la composition ethnique de cette petite terre habitée depuis le Néolithique. Voici pourquoi ce pays est fascinant.
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.
Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

actualité nationale de ce début de mois de Novembre 2018 est dominée par le décès de Sangaré Aboudrahamane, président par intérim du FPI, des suites d'une opération chirurgicale.
Le FPI est encore en deuil: Sangaré s'est éteint samedi», barre en noir à sa Une de ce lundi, le quotidien Notre Voie, qui annonçe une serie d'hommages au disparu. Pour le journal, c'est une mort de trop au sein du FPI surtout après les décès de Firmin Kouakou, du Pr Raymond Abouo N'Dori et de Marcel Gossio récemment.

«Gbagbo pleure Sangaré», informe Le Quotidien d'Abidjan qui rapporte les propos de Laurent Gbagbo depuis sa cellule de La Haye. «Tu as tenu jusqu'au bout, je te promets que je tiendrai jusqu'au bout(…) Merci, merci, merci le grand combattant de la liberté», indique le journal. Proche du FPI, le journal ''Le Temps'' tente d'expliquer «Pourquoi Gbagbo suspend tout» au FPI.

En fait, reprenant un communiqué fait à Paris le 03 Novembre, le Président Gbagbo, vu cette ''douloureuse circonstance'', a tenu à informer que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu'à la fin des obsèques. Le décès de Sangaré Aboudrahamane est également relaté par Le patriote, journal proche du RDR. Dans sa livraison, le confrère relate que le professeur Sangaré s'est éteint dans une polyclinique de Marcory où il avait été transféré en urgence dans un état critique.

Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.