Côte d'Ivoire - Une cinquantaine de militaires radiés : Hamed Bakayoko donne les raisons

20181106-cote-divoire-une-cinquantaine-de-militaires-radies-hamed-bakayoko-donne-les-raisons
  • Securite
  • AIP
  • 06-11-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Hamed Bakayoko était face aux députés le lundi 5 novembre 2018. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense s’était rendu à l’Assemblée nationale afin de défendre un projet de loi portant sanctions administratives applicables aux militaires. Devant les élus de la Nation, il a indiqué que le gouvernement n’a aucune dette envers les militaires. L'émissaire du gouvernement s'est aussi prononcé sur la radiation d'une cinquantaine de militaires.  
«Ce que l’Etat doit au militaire, c’est son salaire», a rétorqué Hamed Bakayoko répondant à une interrogation des députés relative à une dette du gouvernement envers des militaires.
S’agissant du projet de loi portant sanctions administratives applicables aux militaires, le ministre de la Défense a indiqué qu’il urge de «disposer d’un régime de sanction dérogatoire en plus dissuasif en vue de réinstaurer la discipline au sein des forces armées, d’extirper de leur rang les agents indélicats et de redorer l’image de l’armée».
Hamed Bakayoko a aussi signifié qu’au cours des deux dernières années, 48 militaires ont été radiés pour indiscipline. «Tout militaire totalisant 15 jours de désertion ou 90 dix jours de prison sur deux années consécutives est radié des effectifs par décision du chef d’Etat-major des armées et le Commandant supérieur de la gendarmerie», stipule le projet de loi défendu par Hamed Bakayoko.
Chronologie et Mots clés :
L

a redaction vous propose aussi

R

ecette du jour

Une recette minceur de poulet au citron réalisé avec des cuisses de poulet, des petits oignons, des quartiers de citron et des champignons de Paris. Voici une recette allégée en matières grasses bien assaisonnée avec ses cuillères à soupe d'herbes qui pourra être accompagnée avec du riz complet, des pommes de terre sautées ou même des pâtes complètes.
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.
Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

actualité nationale de ce début de mois de Novembre 2018 est dominée par le décès de Sangaré Aboudrahamane, président par intérim du FPI, des suites d'une opération chirurgicale.
Le FPI est encore en deuil: Sangaré s'est éteint samedi», barre en noir à sa Une de ce lundi, le quotidien Notre Voie, qui annonçe une serie d'hommages au disparu. Pour le journal, c'est une mort de trop au sein du FPI surtout après les décès de Firmin Kouakou, du Pr Raymond Abouo N'Dori et de Marcel Gossio récemment.

«Gbagbo pleure Sangaré», informe Le Quotidien d'Abidjan qui rapporte les propos de Laurent Gbagbo depuis sa cellule de La Haye. «Tu as tenu jusqu'au bout, je te promets que je tiendrai jusqu'au bout(…) Merci, merci, merci le grand combattant de la liberté», indique le journal. Proche du FPI, le journal ''Le Temps'' tente d'expliquer «Pourquoi Gbagbo suspend tout» au FPI.

En fait, reprenant un communiqué fait à Paris le 03 Novembre, le Président Gbagbo, vu cette ''douloureuse circonstance'', a tenu à informer que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu'à la fin des obsèques. Le décès de Sangaré Aboudrahamane est également relaté par Le patriote, journal proche du RDR. Dans sa livraison, le confrère relate que le professeur Sangaré s'est éteint dans une polyclinique de Marcory où il avait été transféré en urgence dans un état critique.

Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.