Cameroun anglophone: un commando attaque la prison de Wum et libère 117 détenus

20180927-cameroun-anglophone-un-commando-attaque-la-prison-de-wum-et-libere-117-detenus
  • Securite
  • AFP
  • 27-09-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Le 25 septembre au soir, dans la ville de Wum, localité du Nord-Ouest anglophone au Cameroun, un commando a attaqué la prison de la ville et libéré 117 détenus. La plupart d'entre eux sont toujours en fuite.
Au Cameroun, des hommes armés ont pris d’assaut la prison de Wum, dans le Nord-Ouest anglophone, autour de 19h, mardi 25 septembre. Selon des sources sécuritaires, ils se sont servis d’une échelle pour accéder à l’intérieur du centre pénitentiaire, en passant par le mur arrière opposé au mirador.
Surpris par la violence de l’attaque, les gardes, en petit nombre, n’ont pu opposer de résistance. Une fois à l’intérieur du pénitencier, les assaillants ont procédé à des tirs de sommation et ont défoncé les portes des cellules. Au total, 117 détenus ont été libérés et ont aussitôt disparu dans la nature. Les assaillants ont aussi emporté deux armes et une caisse de munitions.
Depuis mercredi matin, une trentaine de prisonniers se sont rendus aux autorités. En fin de journée, plus de 70 d'entre eux étaient toujours recherchés par les forces de l’ordre et de sécurité.
Une chasse à l'homme a été lancée. Les forces de sécurité ont étendu leur battue sur plus de 100 km, dans tous les villages environnants. 
La plupart des détenus arrêtés pendant la crise anglophone
Ville enclavée, située à 80 km au nord de Bamenda, chef-lieu du département de la Menchum, dans la région du Nord-Ouest, Wum vit au rythme des affrontements entre forces de sécurité et séparatistes des régions anglophones. La ville est sous couvre-feu. Et « depuis trois semaines, indique un habitant dans la zone, il n'y a ni eau et ni courant ». Une situation qui aurait favorisé cet assaut, selon plusieurs résidents.
On ignore encore l'identité des hommes armés qui ont attaqué la prison de Wum. Mais les autorités sont formelles : il s'agit selon elles, de séparatistes des régions anglophones du pays. « La majorité des détenus a été arrêtée dans le cadre de la crise », précise une source sécuritaire. Leur intention était de libérer plusieurs de leurs camarades arrêtés ces derniers mois.
Depuis le début de l'année, c'est la deuxième fois qu'une telle attaque contre une prison se produit dans ce département. Le 29 juillet dernier, les séparatistes anglophones étaient parvenus à libérer 160 détenus de la prison de Ndop, située à 32 kilomètres de Bamenda.
Malgré les nombreuses pertes enregistrées ces dernières semaines dans les combats qui les opposent à l'armée, ces combattants affichent une détermination qui étonne nombre d'observateurs. A une dizaine de jours de l'élection présidentielle, ils continuent de diffuser des messages hostiles sur les réseaux sociaux indiquant leur volonté d'empêcher la tenue du vote dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest. Le gouvernement, pour sa part, a réitéré que les élections auraient bien lieu sur l'ensemble du pays, y compris dans ces régions.
Chronologie et Mots clés :
L

a redaction vous propose aussi

R

ecette du jour

Une recette minceur de poulet au citron réalisé avec des cuisses de poulet, des petits oignons, des quartiers de citron et des champignons de Paris. Voici une recette allégée en matières grasses bien assaisonnée avec ses cuillères à soupe d'herbes qui pourra être accompagnée avec du riz complet, des pommes de terre sautées ou même des pâtes complètes.
V

aleur africaine

Sublimez vos box braids avec des perles africains
Nov 03

Sublimez vos box braids avec des perles africains

Lorsqu’il s’agit de ses cheveux la femme africaine se montre particulièrement attentionné. Elle aime leur apporter amour et soins. Les box braids sont une coiffure protectrice et esthétique à la fois. Alors pourquoi ne pas ajouter une touche d’élégance africaine à vos tresses avec des perles ? 
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Neymar-Mbappé, le flou total
Neymar-Mbappé, le flou total

Neymar-Mbappé, le flou total

Neymar et Kylian Mbappé passeront tous les deux une IRM mercredi, qui devrait déterminer s'ils peuvent espérer affronter Liverpool en Ligue des champions la semaine prochaine.
C'est la catastrophe, un branle-bas de combat qui n'est pas sans rappeler celui qui avait entouré la blessure de Neymar avant le huitième de finale retour de Ligue des champions, face au Real Madrid au mois de mars. Cette fois, à une semaine de la réception décisive de Liverpool, Neymar mais aussi Kylian Mbappé ont été touchés en équipe nationale, à moins d'une heure d'intervalle.
A 20h38, c'est "Ney" qui s'est tenu l'adducteur. Son cas semblait fichu, plus que celui de Kylian Mbappé, mais le docteur de la Seleçao (Rodrigo Lasmar) a prononcé ces mots pour SporTV: "Il a senti une gêne sur le côté droit de l'aine, le traitement a déjà commencé. Il faut attendre l'IRM mercredi pour en savoir plus, c'est important." Et la question portait sur une participation contre... Toulouse, samedi.
Quant à Kylian Mbappé, c'est encore plus l'incertitude avant l'IRM. Il a hurlé de douleur en retombant sur son épaule aux alentours de la 30e minute de France-Uruguay, à 21h27. Mais il est revenu tout sourire sur le banc. Puis il s'est dit quand même dit "inquiet", selon M6. Une luxation mais pas de fracture, selon les premières informations du Parisien. En conférence de presse, Didier Deschamps n'en savait pas plus.
Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.