Grève dans le secteur de la santé : le gouvernement invite à la reprise du travail et menace de révoquer les grévistes « récalcitrants »

20181108-greve-dans-le-secteur-de-la-sante-le-gouvernement-invite-a-la-reprise-du-travail-et-menace-de-revoquer-les-grevistes-recalcitrants Photo © Ministères
  • Sante
  • Abidjan Net
  • 08-11-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Le lundi 05 novembre 2018, des syndicats de personnel de la Santé, réunis au sein d’une coordination dénommée « COORDISANTE », ont entamé un mouvement de grève sur la base de vingt-neuf (29) points de revendications regroupés en cinq (5) axes, à caractère financier, administratif, académique, professionnel et technique.
Informé du mot d’ordre de cette grève, le Gouvernement a intensifié des rencontres d’échanges avec lesdits syndicats, étant entendu que le dialogue n’a jamais été rompu avec ceux-ci.
En effet, plusieurs rencontres dont un atelier se sont tenus sous l’égide du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Deux (2) autres réunions ont également eu lieu les dimanche 4 et lundi 5 novembre 2018 avec ces syndicats de la Santé, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, sous la présidence du Ministre de la Fonction Publique.
Il est à noter qu’à l’issue de ces différentes rencontres, plusieurs points de ces revendications ont été déjà satisfaits. Aussi les Autorités Gouvernementales ont appelé les syndicalistes à faire preuve de responsabilité et à lever le mot d’ordre de grève. Malgré cette volonté manifeste du Gouvernement à privilégier la voie du dialogue appropriée à l’examen des autres points de revendications, ils n’ont pu entendre raison.
Au surplus, le Gouvernement s’étonne que les membres de la « COORDISANTE », bien qu’ayant bénéficié des acquis du protocole d’accord portant trêve sociale, notamment, le paiement du stock des arriérés, la bonification indiciaire, veuillent remettre en cause les clauses de ladite trêve sociale.
Et pourtant, conformément aux dispositions de la loi n° 92-571 du 11 septembre 1992 fixant les modalités de la grève dans les services publics et des articles 3 et 5 du Protocole d’accord portant trêve sociale signé le 17 août 2017, cette grève est totalement illégale.

C’est pourquoi :
1°) le Gouvernement invite COORDISANTE à mettre fin, sans délai, à la grève et à revenir à la table des négociations, conformément au Protocole d’accord portant trêve sociale ;
2°) le Gouvernement lance un appel à l’endroit des centrales syndicales et des faîtières de syndicats, afin de jouer pleinement leur partition pour le respect de leurs engagements pris dans le cadre du Protocole d’accord portant trêve sociale ;
3°) le Gouvernement entend immédiatement prendre, à cet effet, des mesures prévues par les dispositions légales et réglementaires, à savoir :
- De la réduction proportionnelle, à la suspension intégrale de la solde des grévistes;
- La réquisition du personnel de santé pour assurer le fonctionnement régulier des services publics de santé au profit des populations ;
- La révocation des grévistes récalcitrants ;
- Des poursuites pénales à l’encontre des grévistes auteurs de violences et de voies de faits.
Fait à Abidjan, le 07 Novembre 2018.
Chronologie et Mots clés :
R

ecette du jour

Une recette minceur de poulet au citron réalisé avec des cuisses de poulet, des petits oignons, des quartiers de citron et des champignons de Paris. Voici une recette allégée en matières grasses bien assaisonnée avec ses cuillères à soupe d'herbes qui pourra être accompagnée avec du riz complet, des pommes de terre sautées ou même des pâtes complètes.
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.
Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

actualité nationale de ce début de mois de Novembre 2018 est dominée par le décès de Sangaré Aboudrahamane, président par intérim du FPI, des suites d'une opération chirurgicale.
Le FPI est encore en deuil: Sangaré s'est éteint samedi», barre en noir à sa Une de ce lundi, le quotidien Notre Voie, qui annonçe une serie d'hommages au disparu. Pour le journal, c'est une mort de trop au sein du FPI surtout après les décès de Firmin Kouakou, du Pr Raymond Abouo N'Dori et de Marcel Gossio récemment.

«Gbagbo pleure Sangaré», informe Le Quotidien d'Abidjan qui rapporte les propos de Laurent Gbagbo depuis sa cellule de La Haye. «Tu as tenu jusqu'au bout, je te promets que je tiendrai jusqu'au bout(…) Merci, merci, merci le grand combattant de la liberté», indique le journal. Proche du FPI, le journal ''Le Temps'' tente d'expliquer «Pourquoi Gbagbo suspend tout» au FPI.

En fait, reprenant un communiqué fait à Paris le 03 Novembre, le Président Gbagbo, vu cette ''douloureuse circonstance'', a tenu à informer que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu'à la fin des obsèques. Le décès de Sangaré Aboudrahamane est également relaté par Le patriote, journal proche du RDR. Dans sa livraison, le confrère relate que le professeur Sangaré s'est éteint dans une polyclinique de Marcory où il avait été transféré en urgence dans un état critique.

Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.