Côte d'Ivoire - Après les municipales 2018 à Grand-Bassam : Le contentieux électoral prend une autre tournure

20181106-cote-divoire-apres-les-municipales-2018-a-grand-bassam-le-contentieux-electoral-prend-une-autre-tournure
  • Politique
  • AIP
  • 06-11-2018
  • Article
  • Mise à jour :
Le contentieux juridique qui oppose le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) à Grand-Bassam, prend une autre tournure, selon des sources concordantes en provenance des agents électoraux (présidents de Bureau de vote, accesseurs, commissaires électoraux).
En effet, certains nous ont révélé être l’objet de toutes les convoitises de la part de candidats. Achat de conscience à prix d’or, intimidations, menaces, tout y passe. A telle enseigne que pour échapper au harcèlement, certains agents ne sortent plus de chez eux, d’autres ont quitté carrément la ville, ou encore ont décidé de fermer leur téléphone portable. « On m’a approché », a confié, sans plus de précision, un responsable de Bureau de vote qui s’est emmuré chez lui.
Un autre, craignant des représailles, change de dortoir chaque jour. « Moi je n’ai pas quitté la ville, mais je ne dors plus chez moi. Aujourd’hui, je dors ici, demain je dors là-bas, parce que ces gens-là, si tu as refusé leur proposition, il faut s’attendre au pire », nous a fait savoir un agent.
Dans la ville, des agents têtus seraient activement recherchés. D’autres, qui auraient mordu à l’appât, auraient quitté le secteur, selon nos sources.
Des agents, que nous avons essayé de joindre, ne répondent plus aux appels. D’autres ont carrément fermé leurs téléphones portables.
Dans la ville, des noms d’agents suspectés circulent. Et, c’est dans ce contexte qu’un argent nous a fait une confession de taille : « l’autre jour, j’ai été approché par un ami. Il m’a dit que son oncle qui est arrivé d’Europe, voulait me voir pour une proposition de travail. Il m’a emmené à l’hôtel Ivoire et là, il me présente un monsieur censé être un huissier. Le monsieur tenait entre ses mains, un document. Il me dit de signer en bas du document. L’homme m’a proposé 3 millions F Cfa plus un passeport. Dès que tu vas signer, on te donne les trois millions et un passeport, et tu quittes le pays », a raconté, sous le couvert de l’anonymat, cet agent de la Commission électorale indépendante (Cei) locale, précisant que l’huissier ne lui a pas montré le document en question, mais la partie où il devait signer.
Selon lui, « cette signature devrait m’amener ainsi à faire couler un candidat, celui que je ne présentais, c’est-à-dire mon candidat ». Et d’ajouter : « je leur ai dit que je vais réfléchir à sa proposition. Il m’a donné 20 000 F Cfa comme transport, et j’ai quitté les lieux »,
L

a redaction vous propose aussi

R

ecette du jour

Riche en antioxydants et en eau, des éléments qui favorisent la prévention des rides, l’ananas est votre nouvel allié beauté. Zoom sur cette recette botox naturel, spécial contour de l’œil ! Cette recette de masque naturel à base d’ananas ralentit ou prévient la formation des rides. Riche en agents antioxydants, molécules qui ralentissent le vieillissement de la peau et les dommages cellulaires provoqués par les radicaux libres, l’ananas est également source d’eau, ce qui permet de réguler l’excès de sébum et contrôler la brillance à votre peau.
V

aleur africaine

Maîtriser le camouflage des imperfections sur votre peau
May 30

Maîtriser le camouflage des imperfections sur votre peau

Le correcteur ou « concealer » est un produit cosmétique qui, comme son nom l’indique, a pour objectif de corriger ou du moins camoufler les petites imperfections de la peau, boutons, rides, cernes, taches de naissance, vergetures, cicatrices,…
b

uzz

Z

unonbook

O

n dit quoi sur la toile ?

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.
Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

Decès de Sangaré Mamadou, Gbagbo reprend la tête du FPI et promet aller très loin.

actualité nationale de ce début de mois de Novembre 2018 est dominée par le décès de Sangaré Aboudrahamane, président par intérim du FPI, des suites d'une opération chirurgicale.
Le FPI est encore en deuil: Sangaré s'est éteint samedi», barre en noir à sa Une de ce lundi, le quotidien Notre Voie, qui annonçe une serie d'hommages au disparu. Pour le journal, c'est une mort de trop au sein du FPI surtout après les décès de Firmin Kouakou, du Pr Raymond Abouo N'Dori et de Marcel Gossio récemment.

«Gbagbo pleure Sangaré», informe Le Quotidien d'Abidjan qui rapporte les propos de Laurent Gbagbo depuis sa cellule de La Haye. «Tu as tenu jusqu'au bout, je te promets que je tiendrai jusqu'au bout(…) Merci, merci, merci le grand combattant de la liberté», indique le journal. Proche du FPI, le journal ''Le Temps'' tente d'expliquer «Pourquoi Gbagbo suspend tout» au FPI.

En fait, reprenant un communiqué fait à Paris le 03 Novembre, le Président Gbagbo, vu cette ''douloureuse circonstance'', a tenu à informer que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu'à la fin des obsèques. Le décès de Sangaré Aboudrahamane est également relaté par Le patriote, journal proche du RDR. Dans sa livraison, le confrère relate que le professeur Sangaré s'est éteint dans une polyclinique de Marcory où il avait été transféré en urgence dans un état critique.

Lire la suite
w

eb Commédie

t

op Article

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.

  • Donec consequat diam ut pharetra auctor

    Abidjan - Côte d'ivoire

    La juge d'instruction parisienne Sabine Khéris a levé le mandat d'amener visant Guillaume Soro, le président du Parlement de Côte d'Ivoire, ont annoncé mardi ses avocats.